Forum Histoire - Passion Histoire
http://www.passion-histoire.net/

New Deal : incohérences
http://www.passion-histoire.net/viewtopic.php?f=83&t=38291
Page 1 sur 1

Auteur :  jeanjean5 [ 12 Août 2015 16:42 ]
Sujet du message :  New Deal : incohérences

Bonjour,
je ne compends pas tres bien une phrase de mon bouquin a propos du New Deal programme de redressement economique et social applique par Roosevelt. Voici la phrase
DEBUT
L association de mesures inflationistes( augmentation de la masse monetaire, soutien des prix et des revenus) et d incitation a reduire la production agricole et industrielle n apparait pas tres coherente.
FIN

Si l on reduit la production, les prix augmentent. Si les prix augmentent, la consommation diminue et donc la circulation fiduciaire diminue. Or le principe des mesures inflationistes est de faire en sorte que la consommation augmente. Voici l incoherence.

Pouvez vous me dire si j ai bien compris la situation sinon me corriger.

Je vous remercie,
Cordialement,
Jean.

Ps j ai ecris ce message avec un clavier russe veuillez donc m excuser pour les accents et les apostrophes omis.

Auteur :  Clio [ 12 Août 2015 20:10 ]
Sujet du message :  Re: New Deal incoherences

Ce qui est curieux c'est la phrase de votre bouquin. Le New Deal est l'archétype d'une politique interventionniste par un accroissement (artificiel) de la demande (grands travaux) dans le but d'augmenter l'emploi et la production industrielle. Que cela est un effet inflationniste c'est certain mais en 1933 c'est surtout la déflation qui fait peur.

Auteur :  jeanjean5 [ 13 Août 2015 11:05 ]
Sujet du message :  Re: New Deal : incohérences

Peut etre que j ai ete imprecis, mais cette phrase porte sur les premieres mesures du New Deal. Je ne compends pas tres bien l incoherence que cette phrase semble mettre en evidence. Si vous pouvez m eclairer...

Auteur :  Oliviert [ 13 Août 2015 11:33 ]
Sujet du message :  Re: New Deal : incohérences

Les mots "pas très cohérente" viennent de votre auteur. Qui est cet auteur ? Est-ce un économiste ? Un bon économiste ?

Le New Deal est très souvent mal commenté, pour plusieurs raisons :

- Roosevelt et son équipe étaient eux-mêmes de mauvais économistes qui ont pris de mauvaises mesures, mais qu'ils ont présentés comme étant de bonnes mesures. De nombreux journalistes et historiens suivent Roosevelt sans oser le critiquer.

- Le New Deal est souvent commenté par des auteurs qui le comparent à la NEP (Новая экономическая политика) et c'est probablement le cas de votre livre. Or, le contexte est trop différent pour que la comparaison soit pertinente.

- L'Economie est une science difficile mais cela n'empêche pas beaucoup de personnes d'en parler sans la connaitre vraiment.

Auteur :  jeanjean5 [ 13 Août 2015 11:57 ]
Sujet du message :  Re: New Deal : incohérences

Je suis entrain de lire le livre de Serge Berstein et Pierre Milza \Histoire du XX eme siecle\ (je hais ce clavier russe...)
Je me prepare a rentrer dans une classe preparatoire economique ECS. Je n ai aucune base en economie car je suis issu de la serie S d ou mes questions. Pouvez vous juste me dire ce qu il y a de contradictoire d associer des mesures inflationistes avec des incitations a reduire la production agricole et industrielle...Je suis loin d avoir un niveau en economie digne de ce nom pour me permettre de critiquer cette ouvrage...

Auteur :  Jean-Marc Labat [ 13 Août 2015 13:35 ]
Sujet du message :  Re: New Deal : incohérences

Si vous réduisez la production, qu'elle soit agricole ou industrielle, vous faites monter les prix en raison de l'adage qui dit que tout ce qui est rare est cher. Il faut bien entendu des barrières douanières aux frontières, sinon les prix des marchandises importées entraveraient la rareté relative des produits. C'est la loi de l'offre et de la demande.

Auteur :  jeanjean5 [ 13 Août 2015 14:52 ]
Sujet du message :  Re: New Deal : incohérences

D accord, donc augmenter le pouvoir d achat d un cote et monter les prix d un autre est incoherent

Auteur :  Clio [ 13 Août 2015 21:42 ]
Sujet du message :  Re: New Deal : incohérences

Ce qui serait bien c'est que vous nous citiez in extenso le passage qui vous pose problème, parce que là on est en train de gloser dans le vide.

La crise de 1929 est d'abord un krach boursier, le krach boursier entraîne une perte de confiance dans l'avenir, la demande se restreint mais l'offre est restée à son niveau antérieur. Les USA font donc face à une crise de surproduction industrielle mais aussi agricole, l'ensemble entraîne une augmentation considérable du chômage (dont les conséquences sociales sont très bien décrites dans l’œuvre de Steinbeck par exemple) qui atteint un niveau record. Le raisonnement est alors de considérer qu'il y a un déficit de la demande. L'État se substitue aux investisseurs privés, c'est en cela qu'il y a New Deal, l'ancien Deal c'était de laisser faire le marché. Roosevelt et ses conseillers ne décident pas de "faire de l'inflation" ou "d'augmenter le pouvoir d'achat" (ça c'est des raisonnements a posteriori), ils veulent relancer la machine qui apparaît comme bloquée, ils veulent intervenir (d'où le terme de politique "interventionniste) dans le jeu de l'offre et de la demande. Dans la théorie classique, celle qui prévaut jusqu'à la crise de 1929, la main invisible du marché fait que de la confrontation de l'offre et de la demande surgit un prix d'équilibre du marché (il faut laisser faire le marché) qui détermine le niveau de la production, donc de l'emploi. L'État se contente lui d’assurer ses fonctions régaliennes (sécurité, justice). Le New Deal est d'inspiration keynésienne mais attention la théorie de Keynes, théorie de la demande, qui va régner en maître durant toutes les 30 glorieuses dans toutes les économies du monde occidental, est beaucoup plus complexe que le "bricolage" de Roosevelt. Keynes dans sa Théorie Générale démontre que le marché non seulement n'est pas parfait, mais surtout que c'est la demande qui est le principal facteur déterminant le niveau de la production et par conséquent celui de l'emploi.

Aujourd’hui on considère en fait que c'est la seconde guerre mondiale qui a réellement permis de sortir du marasme des années 30, pas les mesures du New Deal en tant que telles, même si les dépenses de guerre sont de fait une politique de la demande. C'est l'effet inflationniste des dépenses publiques, qui sont financées par l'émission de monnaie (déficits publics), perceptible à partir des ralentissements des années 1970 (en période de croissance, l'inflation est compensée par l'augmentation de la richesse nationale) qui entraîne la remise en cause de ce modèle (critique monétariste) d'autant qu'entre temps le dollar a perdu sa convertibilité en or et que les taux de change sont devenus flottants.

Auteur :  jeanjean5 [ 14 Août 2015 12:53 ]
Sujet du message :  Re: New Deal : incohérences

Merci Clio pour cet eclairssisement. Donc selon la Theorie de Keynes l etat doit intervenir dans l economie du pays en injectant des credits publics pour stimuler la demande, de cette maniere la production augmente, le chomage diminue et la richesse nationale augmente.

Voici le passage en question

Analyse du premier New Deal (33-34)

Les insuffisances et les incoherences de ce premier train de mesures apparaissent au premier examen, meme rapide. L association de mesures inflationnistes (augmentation de la masse monetaire, soutien des prix et des revenus) et d incitation a reduire la production agricole et industrielle n apparait pas tres coherente. Il y a meme quelque chose de moralement choquant dans le choix delibere de reduire la production agricole et industrielle alors que les desherites souffrent de malnutrition. De plus, la hausse des prix agricoles pese sur les consommateurs et profite tres inegalement aux farmers.




Je ne comprends pas tres bien l incoherence mise en evidence dans la phrase en gras. En quoi la mise en place de mesures inflationnistes est incompatible avec la reduction de la production agricole et industrielle?

Auteur :  Pierma [ 14 Août 2015 15:42 ]
Sujet du message :  Re: New Deal : incohérences

Pour moi ce n'est pas incompatible. C'est choquant, l'auteur le souligne, mais pas incompatible. Dans les deux cas il s'agit de faire monter les prix.

Auteur :  Clio [ 14 Août 2015 17:31 ]
Sujet du message :  Re: New Deal : incohérences

jeanjean5 a écrit :
Voici le passage en question

Analyse du premier New Deal (33-34)

Les insuffisances et les incoherences de ce premier train de mesures apparaissent au premier examen, meme rapide. L association de mesures inflationnistes (augmentation de la masse monetaire, soutien des prix et des revenus) et d incitation a reduire la production agricole et industrielle n apparait pas tres coherente. Il y a meme quelque chose de moralement choquant dans le choix delibere de reduire la production agricole et industrielle alors que les desherites souffrent de malnutrition. De plus, la hausse des prix agricoles pese sur les consommateurs et profite tres inegalement aux farmers.

Je ne comprends pas tres bien l incoherence mise en evidence dans la phrase en gras. En quoi la mise en place de mesures inflationnistes est incompatible avec la reduction de la production agricole et industrielle?

Ok, je comprends mieux. Ce qui est incohérent c'est de vouloir relancer la demande intérieure (par une augmentation de l'emploi) tout en prenant des mesures visant à diminuer l'excédent de production. La réduction de l'offre entraîne mécaniquement une augmentation du prix si la demande est constante, d'où inflation. Il y a donc bien incohérence entre les mesures du New Deal : d'un côté certaines mesures cherchent à accroître la demande mais d'autres mesures visent à réduire l'offre, donc les prix vont forcément augmenter, donc la demande va se réduire (ce que le consommateur a récupéré en pouvoir d'achat, l'inflation lui reprendra). Ce qui serait cohérent ce serait d'augmenter la demande et de maintenir les prix (pas d'incitation à la réduction de l'offre) ou de réduire l'offre et de réduire la demande. Attention au glissement sémantique :aucun gouvernement ne prend "des mesures inflationnistes" selon votre expression, ce sont les mesures du New Deal qui ont un effet inflationniste : quand l'offre augmente concomitamment à la demande, en théorie dans le modèle classique, le prix d'équilibre peut rester le même.

Image

Dans le schéma ci-dessus, le prix d'équilibre est de 30 pour une quantité de 8. Il est tout à fait possible (mathématiquement...) de maintenir le prix d'équilibre à 30 si les 2 courbes, offre et demande, "glissent vers la droite" de manière homothétique. :wink:

Auteur :  Aigle [ 14 Août 2015 17:39 ]
Sujet du message :  Re: New Deal : incohérences

Il me semble que ces mesures relativement désordonnées avait pour objectif de faire remonter les prix ou au moins d'interrompre leur baisse. Cette baisse des prix conduisait les opérateurs économiques à réduire leurs investissements et leurs embauches et les opérateurs financiers à réduire leurs prêts ou leurs achats d'actions.

Nous n'avons pas idée de l'ampleur de la crise traversée par les états Unis (ou l'Allemagne) entre 1929 et 1933 - cela n'avait rien à voir avec ce que nous avons appelé crise en 1973 ou en 2009...

Auteur :  jeanjean5 [ 17 Août 2015 15:37 ]
Sujet du message :  Re: New Deal : incohérences

Merci de vos explications ( mention speciale a Clio) j ai enfin resolu mon probleme. Longue vie a ce forum

Page 1 sur 1 Le fuseau horaire est UTC+1 heure
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
https://www.phpbb.com/