Nous sommes actuellement le 01 Août 2021 19:05

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 4 message(s) ] 
Auteur Message
Message Publié : 27 Mars 2021 13:17 
Hors-ligne
Tite-Live
Tite-Live
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 25 Déc 2004 13:55
Message(s) : 347
Localisation : Pas loin du rond-point du Petit Clamart (92)
Bonjour

En août 1914, les Armées françaises lancèrent des offensives en Alsace-Moselle et Ardennes belges.
Elles furent des échecs mais quelques villes et villages furent libérés ?
Qui sont-ils ?
Merci

_________________
Pour grands que soient les rois, ils sont ce que nous sommes : Ils peuvent se tromper comme les autres hommes.
Pierre Corneille, Le Cid


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 27 Mars 2021 17:25 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines

Inscription : 13 Mars 2010 20:44
Message(s) : 1977
Je cite la revue d'Alsace

Dès août 1914, les hautes vallées de la Thur (Thann, Saint-Amarin), de la Doller (Masevaux), de la Largue (Dannemarie) redeviennent françaises. Elles le restent pendant toute la guerre, administrées par les autorités militaires

L’Alsace occupée par l’armée française comprend : le territoire de Thann – composé de tout ou partie des cantons de Thann, Saint-Amarin, Cernay, Masevaux, Munster 13– et le territoire de Dannemarie – composé de tout ou partie des cantons d’Altkirch, Dannemarie, Hirsingue, Masevaux, Thann 14 En tout 91 communes comptant 62 527 habitants

13 Aspach-le-Haut, Bitschwiller, Leimbach, Rammersmatt, Roderen, Thann, Willer-sur-Thur, Vieux-Thann ; (...)
14 Ballersdorf, Eglingen ; Altenach, Balschwiller, Bellemagny, Bréchaumont, Bretten, Buethwiller, Chav (...)

le lien
https://journals.openedition.org/alsace/1924#tocfrom1n2

_________________
il pleuvait, en cette Nuit de Noël 1914, où les Rois Mages apportaient des Minenwerfer


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 27 Mars 2021 17:41 
Hors-ligne
Modérateur Général
Modérateur Général

Inscription : 20 Déc 2008 14:01
Message(s) : 5055
Localisation : Berry
Mulhouse est brièvement libérée, il me semble.

CEN EMB

_________________
"Sicut Aquila"/"Ils s'instruisent pour vaincre"/"Par l'exemple, le coeur et la raison"/"Labor Omnia Vincit"/"Ensemble en paix comme au combat"/"Si Vis Pacem Para Bellum"


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 27 Mars 2021 22:20 
Hors-ligne
Philippe de Commines
Philippe de Commines

Inscription : 27 Déc 2013 0:09
Message(s) : 1878
Mulhouse fut très brièvement conquise mais les villes de Thann, Masevaux, Dannemarie et leurs environs, au total 91 communes et 63 000 habitants, restèrent sous occupation française jusqu’à l’armistice. Un article détaillé sur la Bataille du Hartmannswillerkopf : https://fr.wikipedia.org/wiki/Bataille_du_Hartmannswillerkopf.

Le mot « libéré » invite à une discussion sur le caractère de l’entrée de troupes françaises sur ces territoires : libération ou invasion ? Bien entendu, pour le gouvernement et l’opinion publique française, c’est le terme de libération qui s’impose quoique ce soit plutôt perçu comme une revanche sur les boches. La prise de Thann et de sa région n’a bien sûr rien à voir avec la libération de l’Alsace en 1944. Mais il faut reconnaître que la population, tant à Mulhouse qu’à Thann ou Dannemarie a fait bon accueil aux soldats français. Le rapport sur l’organisation militaire en Alsace de janvier 1917 note : Les populations alsaciennes-lorraines sont restées fidèles à la France. Ce rapport est accessible à cette adresse : https://www.numistral.fr/ark:/12148/bpt6k9437066j/f179.item

En droit international, il ne s’agissait pas de la reconquête d’un territoire occupé par l’ennemi mais exactement l’inverse. A ce titre, ce territoire devait être administré comme prescrit par la convention internationale de La Haye de 1907 (article 43) : L'autorité du pouvoir légal ayant passé de fait entre les mains de l'occupant, celui-ci prendra toutes les mesures qui dépendent de lui en vue de rétablir et d'assurer, autant qu'il est possible, l'ordre et la vie publics en respectant, sauf empêchement absolu, les lois en vigueur dans le pays.
Bien qu’il fût dans l’intention du gouvernement d’y rétablir définitivement la souveraineté française, les territoires alsaciens reconquis furent dans l’ensemble administrés dans le respect de la convention. Les lois allemandes restèrent en vigueur et les autorités civiles restèrent en place. L’enseignement fut toutefois placé sous le contrôle étroit de l’administration militaire et l’enseignement du français fut introduit dans toutes les écoles. Le respect du droit international n’était pas le seul souci du gouvernement. Il était conscient qu’une transition était nécessaire : quarante ans de souveraineté allemande avait créé des états de fait et de droit dont on ne pouvait pas ne pas tenir compte sans jeter un trouble profond dans le pays. Cette administration sur une petite partie de l’Alsace a servi de laboratoire pour la réintégration de l’ensemble dans la République après la fin de la guerre.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 4 message(s) ] 

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invité(s)


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB