Nous sommes actuellement le 14 Août 2022 23:26

Le fuseau horaire est UTC+1 heure




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 6 message(s) ] 
Auteur Message
Message Publié : 25 Mai 2022 12:28 
Hors-ligne
Hérodote
Hérodote

Inscription : 05 Juin 2019 20:06
Message(s) : 5
Bonjour à tout le monde,

Je rentre en M2 recherche histoire en septembre et je compte préparer le concours du Capes l'année suivante. Puisque je serai titulaire d'un niveau M2, je prévois de le passer en candidat libre.
De nombreux profs de mon université nous (les étudiants en recherche) conseillent d'éviter le nouveau master MEEF qu'ils considèrent comme trop lourd et nous obligeant à réaliser 2 ans d'études en plus. Ainsi, ils privilégient la préparation en candidat libre pour les étudiants dans ma situation.

Je ne m'inquiète pas trop pour ma capacité à accumuler des connaissances disciplinaires en travaillant seul, toutefois je me questionne sur les notions de pédagogie et didactique. Je ne pourrai pas bénéficier des cours à l'INSPE et je me demande quels sont les moyens de travailler ces aspects du concours en tant que candidat libre pour réussir notamment l'épreuve de la leçon.
Auriez-vous des conseils ?

Je vous remercie d'avance !


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 25 Mai 2022 17:05 
Hors-ligne
Thucydide
Thucydide

Inscription : 08 Jan 2014 16:12
Message(s) : 59
Bonjour, je suis en train de passer le CAPES cette année.
Concernant l'oral 1, de leçon, la 1ère partie, c'est à dire l'exposé, reste assez classique, avec une forme de dissertation, très condensée puisqu'il faut tenir le tout en 15-20 mn. La spécificité est donc plus sur la 2nde partie, la proposition de séance et travail sur document-maître. J'avoue que je ne saurais pas te conseiller de ressources particulières pour cela. Hormis bien regarder les programmes et les pages de manuels.

De mon côté, étant en reconversion, je fais la prépa à distance du collège Sévigné, qui n'est pas donnée mais qui est excellente.
Je ne sais pas ce que vaut celle du CNED et s'il y a moyen de s'inscrire seulement à la prépa des oraux.

En revanche, j'en profite pour compléter au sujet de l'oral 2, deux ressources essentielles sont le site Eduscol, en long en large et en travers, et l'ouvrage de J-L Auduc, Le système éducatif français dans sa dernière édition de 2021.

Je reste à ta disposition, ici ou en mp si tu as des questions.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 26 Mai 2022 0:07 
Hors-ligne
Modérateur Général
Modérateur Général
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 20 Juin 2003 22:56
Message(s) : 7329
Localisation : Provinces illyriennes
Harriwald a écrit :
De nombreux profs de mon université nous (les étudiants en recherche) conseillent d'éviter le nouveau master MEEF qu'ils considèrent comme trop lourd et nous obligeant à réaliser 2 ans d'études en plus.

Je ne sais pas dans quelle académie/Université vous vous trouvez, mais dans un certain nombre il est possible d'entrer directement en M2 MEEF sans être passé par le M1.
Pourquoi est-ce important ? Car l'épreuve orale 1 et surtout l'épreuve orale 2 est paramétrée pour que les étudiants de M2 MEEF, dits "alternants", (en fait contractuels de l'EN à tiers-temps) réussissent plus facilement le concours que les autres. En effet, ils/elles ont été habitué(e)s à construire et à mener des séquences d'enseignement tout au long de leur année et ont été placé(e)s en face de situations d'enseignement et de "vie scolaire" (c'est pour l'épreuve orale n°2) pendant toute une année.
Le candidat libre qui n'est pas passé par là se retrouvera dans une situation défavorable par rapport aux autres.
C'est le grand changement de cette réforme, qui veut donner la prime aux soldats du feu, qui auront survécu à leur année de contractuels.

Après, il est toujours possible d'être lauréat des concours sans passer par cette case, mais c'est beaucoup plus difficile que par le passé, tant les oraux se sont "professionnalisés".
Si vous parvenez à obtenir des stages, à réaliser plusieurs séquences d'histoire et de géographie (voire d'EMC, très à la mode actuellement) dans l'année, tout en bossant bien vos cours et manuels de préparation pour les écrits, il est toujours possible de décrocher le précieux sésame, mais avec un handicap qui n'existait pas jusqu'alors.
Car face à des situations de classe vécues et des situations travaillées de manière abstraite, les commissions - composées aux oraux avant tout de représentant de l'Etat-employeur (IPR avant tout) - feront rapidement la distinction entre quelqu'un qui a vécu son enseignement et celui qui en parle vaguement, de manière très distanciée.
Aussi, je pense que vos enseignants font fausse route en vous conseillant cela.

_________________
Un peuple sans âme n'est qu'une vaste foule
Alphonse de Lamartine


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 26 Mai 2022 7:03 
Hors-ligne
Modérateur Général
Modérateur Général
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10 Fév 2009 0:12
Message(s) : 8433
Duc de Raguse a écrit :
C'est le grand changement de cette réforme, qui veut donner la prime aux soldats du feu, qui auront survécu à leur année de contractuels.

Un souci qui n'a pas toujours été là dans l'Education, où longtemps seules les connaissances primaient.

Que les aptitudes pédagogiques constituent désormais une part sérieuse du CAPES est une bonne chose.

J'aime bien l'expression "soldats du feu".

_________________
Les raisonnables ont duré, les passionnés ont vécu. (Chamfort)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 26 Mai 2022 9:26 
Hors-ligne
Modérateur Général
Modérateur Général
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 20 Juin 2003 22:56
Message(s) : 7329
Localisation : Provinces illyriennes
Effectivement, mais cela limite sacrément les possibilités pour celles et ceux qui ne seront pas passés par la "voie officieuse".
Et puis, cela ressemble un peu à de la sélection naturelle avant l'heure : auparavant c'était au moment de l'année de stage que cela se faisait.
D'un autre côté, au regard des difficultés actuelles à recruter des enseignants, il est encore probable que cette "voie" ne puisse être la seule les deux ou trois premières années de la mise en oeuvre de la réforme (peut-être plus loin si une politique sérieuse de revalorisation des salaires n'est pas entamée, car pour le moment un professeur (non agrégé) débute avec 1,1 fois le SMIC).

_________________
Un peuple sans âme n'est qu'une vaste foule
Alphonse de Lamartine


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Message Publié : 26 Mai 2022 20:47 
Hors-ligne
Modérateur Général
Modérateur Général
Avatar de l’utilisateur

Inscription : 10 Fév 2009 0:12
Message(s) : 8433
Pour les profs comme pour les instits je trouve que la voie qui oblige à détourner un an, sans être payé, à la préparation du concours, et qui ne mène à rien d'autre, peut décourager bien des vocations...

Il me semble que le recrutement est difficile dans les matières scientifiques, qui offrent d'autres débouchés.

_________________
Les raisonnables ont duré, les passionnés ont vécu. (Chamfort)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis :  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 6 message(s) ] 

Le fuseau horaire est UTC+1 heure


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Recherche de :
Aller vers :  





Propulsé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction et support en françaisHébergement phpBB